En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur la gestion de vos cookies.

Créer, rayonner, protéger, fédérer : 4 axes pour des actions concrètes en faveur de l'agri-alimentaire

La Région des Pays de la Loire dévoile sa stratégie agri-alimentaire 2017-2020, conçue en concertation avec les acteurs des 11 filières régionales.

Bruno Retailleau, président de la Région des Pays de la Loire, a présenté aujourd’hui aux côtés de Lydie Bernard, vice-présidente du Conseil régional chargée de l’agriculture, l’agro-alimentaire, forêt, pêche et mer, la stratégie agri-alimentaire partagée 2017-2020 à l’ensemble des acteurs ligériens du monde agricole et du secteur agro-alimentaire, réunis pour l’occasion à l’Hôtel de Région. Elaborée en concertation avec les acteurs ligériens ces derniers mois, elle est alimentée par un état des lieux des filières alimentaires réalisé par les experts des institutions régionales, une enquête auprès des consommateurs finaux, par filière, au niveau régional et national, ainsi que des tables rondes par filière réunissant tous les maillons de la chaîne.

Face à la crise traversée par le monde agricole, la Région a lancé dès février un Plan d’Action Prioritaire, en lien avec ses partenaires. Ce plan a représenté un volume de près de 4 M€ de crédits régionaux supplémentaires générant près de 7 M€ de crédits totaux (avec l’effet levier du FEADER) pour l’année 2016 pour renforcer l’effort de modernisation des exploitations agricoles, abonder au mécanisme de l’année blanche bancaire, renforcer l’approvisionnement local dans les lycées et a conduit au déblocage de près de 52 M€ d’arriérés de paiement ou d’avances sur les aides agricoles 2015. La stratégie présentée aujourd’hui est une nouvelle étape à son soutien, menée en concertation avec les acteurs concernés, s’appuyant tant sur les besoins des professionnels que sur les attentes des consommateurs, et soulevant les enjeux transversaux à toutes les filières.

« La première responsabilité du Conseil régional est d’être solidaire des agriculteurs en utilisant tous les leviers à sa disposition pour les aider à surmonter la crise actuelle et développer le potentiel agricole de notre région », voilà les mots prononcés par Lydie Bernard il y a quelques mois, et je suis heureux que nous soyons tous réunis aujourd’hui pour en témoigner », a déclaré Bruno Retailleau.

« Comment penser un seul instant que notre avenir puisse s’envisager sans nos agriculteurs ! Ils font partie intégrante de notre identité française, et de notre identité ligérienne ! Nous allons poursuivre ce que nous avons amorcé à notre arrivée à la Région, par un soutien de tous les instants, avec tous les moyens possibles et nécessaires. Créer, rayonner, protéger et fédérer, voilà les sillons que nous avons creusés et que nous allons suivre ensemble » a-t’il ajouté.

La stratégie agri-alimentaire partagée 2017-2020 présentée aujourd’hui s’articule autour de 4 piliers principaux et d’exemples d’actions concrètes :

Créer de l’emploi

  • Installer / Transmettre : la Région va notamment favoriser l’installation des Jeunes Agriculteurs, en lien avec la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER), en aidant au portage foncier des terres agricoles. Le vote de la convention est prévu à la Commission permanente de février 2017. En lien avec l’Etat, la Région va revaloriser la dotation jeunes agriculteurs, et ceci, dès début 2017.
  • Innover : Un appel à projets sera lancé au cours du 1er semestre 2017 afin de dynamiser la modernisation des fermes expérimentales ligériennes en mobilisant des fonds FEDER.

Rayonner

  • Développer le « chasser en meute » : Un plan d’action international (export et investissement) sera réalisé en lien avec Food Loire, CCI International, l’agence régionale et les interprofessions. Ce plan définira des cibles et des actions prioritaires.

  • La Région accentuera le manger local et confirme l’objectif de « 100% français, 50% régional et 20% Bio ou sous signes de qualité » pour nos lycées et nos CFA au 31 décembre 2017.

  • Développer le lobbying au niveau européen : La Région va s’appuyer sur son bureau à Bruxelles et va créer un groupe ligérien composé de consulaires, de privés, de coopératives pour faire valoir les intérêts ligériens aux niveaux national et européen.

  • Développer la communication : Grâce à des campagnes de communication en faveur des filières, comme la campagne « Manger régional, c’est capital ! ».

Protéger

  • La Région favorisera l’adhésion des Jeunes Agriculteurs à des assurances afin qu’ils ne soient pas pénalisés par des aléas, notamment climatiques, suite à leur installation.
  • Afin de sécuriser les exploitations agricoles au niveau ressources hydriques, la Région lancera rapidement une réflexion sur les conditions d’ouverture de mesures d’accompagnement pour les exploitations (mobilisation de nouvelles ressources en eau, conditions de création de réverses d’eau en revoyant le FEADER).

Fédérer

  • Les filières : des rencontres inter filières seront organisées tous les ans par la Région afin de favoriser le décloisonnement et le collectif régional.
  • Les instances : en collaborant notamment avec les autres régions, par exemple avec la Bretagne avec laquelle elle intensifiera ses relations pour co-écrire la nouvelle feuille de route d’innovation agroalimentaire interrégionale.
  • Les producteurs et les consommateurs : en lien avec les professionnels et la distribution (Grandes et Moyennes Surfaces), la Région lancera courant 2017 un appel à manifestation de « mini salons de l’agriculture » en Région.

Un rapport d’orientations sera proposé au budget supplémentaire 2017 afin de détailler les actions régionales qui pourront être mises en oeuvre. Ce plan mobilisera 130M€ de crédits régionaux, soit près de 200M€ avec les contreparties apportées par l’Etat ou l’Europe.

La Région Pays de la Loire, c’est :

 

  • Plus de 25 000 exploitations agricoles
  • Plus de 61 000 emplois agricoles (9% de la France métropolitaine)
  • Une valeur des productions agricoles qui représente près de 7 Mds€ par an.
  • La 2ème région française pour les activités d’élevage et de productions animales, juste derrière la Bretagne : 1er rang pour la production de viande bovine et de viande de lapins, 2ème rang pour la production de lait de vache, de viande porcine, de viande de volaille et d’oeufs de consommation
  • Une surface de maraîchage parmi les plus vastes en France avec près de 7 000 hectares (6 930), soit 18% des surfaces nationales.
  • La 2ème région agroalimentaire de France (avec 12% des effectifs salariés nationaux)
  • L’agroalimentaire, 1ère industrie de la Région, avec 47 500 salariés, soit 20% des emplois salariés de l’industrie régionale
  • Des grands groupes d’industrie agro-alimentaire : Lactalis, LDC, Charal, Fleury Michon…
  • Pour l’agriculture et l’industrie agro-alimentaire : 110 000 emplois directs, 170 000 emplois induits, 20 Mds€ de chiffre d’affaire.

 

Créer (des emplois)

L’agriculture et l’agroalimentaire représentent le 1er secteur économique de la Région avec 170 000 emplois induits. Bien que créateur d’emplois et de valeur ajoutée sur le territoire, ce secteur traverse une crise profonde. Pour maintenir et créer des emplois et de la richesse, la Région accompagne l’ensemble des maillons de la filière au plus près de leurs besoins.

Installer/Transmettre

Nouveaux modes de financement (avances remboursables, prises de participation, cautionnement…)

  • Portage foncier en faveur des jeunes agriculteurs (convention SAFER en 2017)
  • Travail rapproché avec les Jeunes Agriculteurs des Pays de la Loire
  • Augmentation de la dotation Jeunes Agriculteurs – parrainage Jeunes Agriculteurs

Moderniser

 

  • Plan de compétitivité et d'adaptation des exploitations agricoles (PCAE) et usines du futur (et abattoirs du futur)

Innover

 

  • Appropriation et diffusion de l’innovation (Journées de l’innovation)
  • Réorganisation de l’écosystème innovation avec la Bretagne (feuille de route par acteur)
  • Collaboration avec des start-up
  • Accompagnement de l’innovation plurielle (dont marketing) sur toute la filière (des appels à projets spécifiques seront lancés)
  • Développer le numérique (un appel à manifestation d’intérêt sera lancé – réseaux sociaux)Fortifier nos fermes stations expérimentales

Former

  • Prise en compte de l’état des lieux des formations agricoles et agro-alimentaires en Pays de la Loire.

  • Nouvelle offre de formations en Pays de la Loire (contractualisation avec les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) pour « Avoir des formations demandées par les entreprises et pour les entreprises »

  • Redonner de la valeur aux métiers de l’agriculture et l’agroalimentaire dans nos lycées : des ambassadeurs issus de ces secteurs pourront aller au contact direct des jeunes.

Rayonner

La production ligérienne est riche et diversifiée. Pour valoriser cette production, l’agriculture et l’agro-alimentaire doivent rayonner sur des marchés également diversifiés du local au grand export : à chaque marché son produit.

Développement des marchés

  • Marché local/régional/national
    • soutien à la consommation de produits locaux en restauration hors domicile régionale.

    • ORIGINE PAYS DE LA LOIRE pour que le consommateur ligérien puisse poser un acte de citoyenneté.

    • Soutien de la production bio et des démarches de qualité. Se mettre en ordre de marche pour aller chercher des lignes complémentaires sur la bio dès 2017.
  • Marché international : « Chasser en meute »

    • Objectif : créer un outil commercial (type plate-forme) qui permettra de rassembler les acteurs ligériens pour favoriser le « chasser en meute ».

    • Plan d’actions
      • Faire un bilan complet de l’évolution de chiffres export et les investissements directs étrangers sur les filières agricoles et agroalimentaires en Région et leur impact sur les filières
      • Identifier les sous-filières porteuses à consolider et les moins porteuses à soutenir et renforcer
      • Définir les cibles marché/pays/produits à prioriser et les leviers à mettre en place sur les 2 volets
      • Définir un plan d’actions internationales d’export et investissement avec des cibles prioritaires et actions à mettre en place sur une période donnée. Pour ce faire, travailler avec la DRAAF, Food Loire, l’agence régionale et les interprofessions
        • Valorisation et diffusion de nos savoir-faire à l’international
  • Bureau à Bruxelles

    • Lobbying : création d’un groupe d’acteurs ligériens à Bruxelles

    • S’organiser pour aller chercher des nouveaux financements (nouvelles lignes ou renforcement des lignes existantes du programme de développement rural régional)
  • Communication

    • Origine Pays de la Loire (acte de citoyenneté)

    • Campagne de communication en faveur des filières

    • Multiplier les Pays de la Loire culinaires + food forum, locaux, nationaux, internationaux.

    • Une communication dans le journal régional (chaque mois) + site internet Région des Pays de la Loire

    • Une conférence en 2017 sur la « QUALITE » qui est plurielle

    • Rendre lisible nos appels à projets et dispositifs (calendrier)

 

Protéger

La Région a un rôle à jouer dans le soutien de ses acteurs économiques, notamment les agriculteurs en difficulté mais aussi les citoyens les plus démunis. De même, la protection de l’environnement est une des clefs de la pérennité et la durabilité des activités économiques.

  • Allègement des contraintes règlementaires

    • Moratoire + discussion nationale (avec Régions de France) + Europe (Bureau et relations européennes)

  • Assurantiel (économie, environnement, social, éthique)

    • Cultures (adaptations au changement climatique) :
      • assurances (soutien aux JA pour 2017)
      • réserves d’eau et retenues (dialogue avec Agence de l’eau - FEADER)
      • changement de pratiques et cultures adaptée.

    • Marchés (relations avec instances nationales et européennes pour être complémentaires)

    • Autonomie alimentaire (plan protéines)
  • Triple performance

    • Prise en compte de la feuille de route « transition énergétique »

    • Biodiversités (remarquable et domestique)

    • Qualité de l’eau (le Conseil Régional coprésidera le comité de pilotage « écophyto 2 »)

    • Complémentarité MAE (Mesure Agri-Environnementale) / ICHN (Indemnité Compensatrice des Handicaps Naturels)

    • Projets autour de la santé animale et végétale

    • Amélioration des conditions de travail : santé au travail
  • Les plus démunis

    • Accompagnement des agriculteurs en difficulté
    • Lutte anti-gaspillage et dons alimentaires pour les plus démunis de la société

Fédérer

L’enjeu des années à venir sera de faire mieux dans un contexte plus contraint. La réussite de cette stratégie dépend de la capacité de tous à travailler ensemble.
Filières

  • Filières :

    • Encourager les rencontres inter filières et inter maillons

    • Réflexion pour le chasser en meutes local et à l’export

    • Réunion annuelle des acteurs des filières pour faire le point sur la feuille de route compétitivité

  • Répartition de la valeur ajoutée dans les filières

    • Groupe de travail pour favoriser le maintien et le développement de la valeur ajoutée sur le territoire.

    • Constitution d’un groupe d’acteurs ligériens pour réflexion vers une meilleure organisation des producteurs

  • Instances

    • Renforcer la gouvernance Etat/Région dont le Comité stratégique pour l’alimentation

    • Echanges annuels avec les professions au travers des instances représentatives

    • Travail rapproché avec les chambres consulaires (Chambre régionale d’agriculture : mise en place d’un PEI (Programme européen d’innovation) et Chambre du commerce et de l’industrie régionale : numérique et nouvelles technologies en agro-alimentaire) et Chambres des métiers et de l’artisanat

    • S’organiser avec les Conseils Départementaux pour la loi NOTRe

    • Nouvelles relations avec LIGERIAA (représentant le monde agro-alimentaire)

    • Collaboration avec les autres Régions (sur des périmètres variables)

  • Producteurs/consommateurs

    • Développement de l’agro-tourisme

    • Soutien aux Projets Alimentaires Territoriaux

    • Appel à Manifestation d’intérêt auprès des distributeurs pour des « mini-salons de l’agriculture »

Mot(s) clef(s)

 

L'actu en images

Conseil Régional des Pays de la Loire
Hôtel de la région 1, rue de la Loire 44966 Nantes Cedex 9
accueil@paysdelaloire.fr - 02 28 20 50 00